SAGE Orne Aval Seulles

Profils de baignade

La démarche

En mars 2010, 15 communes littorales du Calvados, de Tracy-sur-mer à l’Ouest jusqu’à Ouistreham à l’Est, se sont groupées afin de mutualiser leurs moyens pour mener une étude sur la qualité des eaux de baignade. L’Institution Interdépartementale du Bassin de l’Orne (IIBO), établissement public compétent pour l’animation et le financement de l’élaboration des SAGE de l’Orne et de la Seulles a donc établi ce que les experts nomment « Profils de vulnérabilité des eaux de baignade » pour ces communes littorales.

Quelques chiffres :

  • 19 zones de baignade officielles (faisant l’objet d’un contrôle sanitaire par l’Agence Régionale de Santé),
  • 6 zones de production de coquillages (pêche à pieds),
  • 1 zone conchylicole professionnelle (Ver-sur-mer / Meuvaines).

Un profil c’est quoi ?

Le profil décrit l’exposition des baigneurs à un risque de contamination par les eaux de baignade soumises à des pollutions provenant des rejets d’eau usée ou d’eaux pluviales (rarement traitées) du continent. Le principal risque pour la santé des baigneurs est la présence de virus et de bactéries pathogènes (dont entérocoques intestinaux et Escherichia coli, germes témoins de contamination fécale, qui permettent d’estimer le niveau de risque). On peut situer la zone dans laquelle ces virus et ces bactéries contenus dans l’eau conservent un risque pour la santé des baigneurs, à moins de 10 km le long des côtes et 20 à 30 km à l’intérieur des terres.
Ces virus et bactéries trouvent principalement leur origine dans :
• les réseaux de collecte d’eau pluviale,
• les ports qui reçoivent les eaux de ruissellement provenant des zones urbaines,
• le fumier de bovins provenant des fermes ou des prairies des bassins versants amont,
• des débordements éventuels de réseaux et postes de relèvement d’eaux usées (lors des orages, liés à des pannes électriques ou mécaniques, ou à des obstructions),
• les mauvais branchements des particuliers.
LE SAVIEZ-VOUS ?
La concentration en germes est divisée par 10 en 10h environ grâce à l’auto-épuration naturelle au fil d’une rivière, soit par 1000 sur un parcours de 30 km !

Objectifs du profil

Il s’agit de mieux protéger la santé des baigneurs et d’atteindre pour l’ensemble des plages concernées, une qualité satisfaisante avant 2015 (selon la nouvelle directive), notamment au travers de la mise en place d’un programme d’actions permettant de maîtriser les sources de pollution ponctuelles et diffuses. Plusieurs communes peuvent influencer la qualité des eaux de baignade. Les communes littorales ne peuvent donc maîtriser à elles seules cette problématique.
« Les principaux objectifs des profils des eaux de baignade sont : la localisation et l’analyse des sources de pollution afin de hiérarchiser des travaux préventifs visant la maîtrise de ces sources de pollution. (…) C’est la réalisation de ces travaux préventifs qui permettra l’amélioration de la qualité sanitaire des eaux de baignade sur le moyen et long terme. Ainsi, la gestion active et la fermeture temporaire des plages ne représentent qu’une mesure temporaire et palliative en attente de la réalisation de ces travaux » (J. Duchemin / A.E.S.N. 2011).

Les sources de pollution peuvent être multiples et leurs origines géographiques variées, depuis l’amont jusqu’à l’aval du bassin. Elles concernent donc à la fois les activités humaines et l’assainissement des communes littorales mais plus largement celles des communes de l’arrière pays littoral situées plus en amont sur le bassin, et la pollution diffuse provenant des élevages. La contribution de ces communes en termes de pollution peut parfois être identique voire supérieure à celle des villes côtières.

Une fois les problèmes identifiés, l’ensemble des acteurs concernés pourra mettre en œuvre les solutions d’amélioration issues de l’étude, telles que :
• des travaux préventifs sur les systèmes d’assainissement communaux,
• sur les réseaux de collecte des eaux usées et pluviales,
• la sécurisation des postes de relèvement,
• sur les systèmes de traitement (station d’épuration).

Pour ces interventions l’Agence de l’Eau Seine Normandie, la Région Basse Normandie et le Conseil Général du Calvados mettent à disposition des porteurs de projets, des programmes d’aides financières adaptées.

dscn0142dscn0171